Archive for the ‘Jouets’ Category

Jeu de cubes

2 mai 2011

Ma brocante à Paris réapparait avec les premiers jours du printemps, comme les vide-greniers qui déferlent les fin de semaines dans la France entière.

La traditionnelle brocante exceptionnelle du lundi de Pâques de la place d’Aligre (la seule qui se tient tous les jours à Paris, comme celle de la place du jeu de balle à Bruxelles) m’a donné l’occasion de ressortir la boîte à photos.

Le stand d’Elisabeth Simon regorge de merveilles et les boites de jeux y tiennent une place à part.

Un très beau jeu de cubes attire mon regard, celui-ci présente cinq scènettes (que nous pourrions attribuer au talent de l’illustratrice Maggie Salcedo, en attendant des précisions).

Le monde de l’enfance (dorée sur tranche avec un passage de la même couleur).

Un jour au cirque, une après-midi à la plage, une virée chez les scouts, une partie de campagne et une oreille dans le gramophone.

L’autre boîte présentée par Madame Simon (une production Sicolor) nous présente la fête au village.

Signalons le graphisme de la boite, bien plus moderne que celui des planches intérieures, qui ne manquent cependant pas de charme.

Les Jeux…

15 juin 2010

Michey, Donald, Spirou & Co

3 février 2010

Figurines en plomb

28 décembre 2009

Jouets en bois

22 décembre 2009

Ces photos glanées dans les salles de ventes ou sur des brocantes, ne nous donnerons que peu d’indication sur leur créateurs. Il est très difficile de retrouver les auteurs de ces jouets souvent uniques (cf. l’article sur Pierre et Raymonde Petit).

Ces jouets traditionnels aux formes colorées et arrondies demeurent avant tout, un témoignage unique d’une époque révolue. L’usure de la peinture, qui s’écaille, apporte un charme avec lequel les jouets modernes ne peuvent rivaliser.

Ces jouets-là ont d’ailleurs quitté depuis longtemps le coffre à jouets des enfants pour rejoindre les étagères d’amateurs d’art populaire.

Si aujourd’hui la fabrication des jouets en bois perdure dans le berceau historique du Jura, c’est notamment grâce à des entreprises comme Vilac, crée en 1911. La fabrique à su perdurer et faire évoluer ses jouets en fonction du goût des enfants tout en restant fidèle à son histoire.

Nous  profitons de cet article pour signaler l’exposition du travail d’André Hellé (un maître en la matière), chez Les Libraires Associés, dans le quartier de la goutte d’or… Une occasion en or pour redécouvrir ses  jouets en bois intemporels. (Photographie ci-dessous de l’Arche de Noé d’André Hellé, prise lors de l’exposition sur les livres d’enfants à la BNF l’année dernière, désolé pour la qualité de l’image…).



http://chezleslibrairesassocies.blogspot.com/

http://amisdhelle.blogspot.com

Exposition André Hellé

Libraires Associés
3 rue Pierre l’Ermite
75018 Paris

Cette exposition préfigure celle que l’association (créée par Béatrice Michielsen, Jean-Hugues-Malineau et Jacques Desse) voudrait initier pour 2011: on y trouve la quasi-totalité des livres réalisés par Hellé, de nombreux documents inédits, des maquettes originales, courriers autographes, etc. A la demande générale, l’exposition sera maintenue jusqu’au 16 janvier. Vous pouvez la visiter librement en appelant avant de passer (01 42 57 20 24)

Attention : fermeture de la librairie entre le 23 décembre et le 1er janvier

Pierre et Raymonde Petit

8 décembre 2009

Pierre Petit (1902-1990) et Raymonde Petit (1901-1990) habitaient à Bourges. Leurs « jouets » étaient fabriqués par Pierre (à ne pas confondre avec Petit Pierre autre artiste d’Art Brut remarquable) avec des matériaux de récupération (en bois de chêne le plus souvent, avec les chutes qu’il récupérait lorsqu’il était employé à l’usine « Galopin » comme scieur de long). Puis, ils étaient peints par son épouse Raymonde, sous les consignes de monsieur, avec une constante dans les couleurs « Valentine » vives: bleu, blanc, vert, orange, rouge, jaune. Cet art populaire, qui pourrait rejoindre la définition de l’Art Brut de Dubuffet a été pérennisé par la ville de Bourges, avec un achat du musée.

Vente à l’hôtel Drouot 2009

Cette production de jouets a démarré dans les années 40, jusqu’à occuper pleinement les époux Petit à partir de 1968, de l’âge de la retraite jusqu’à leur disparition en 1990. Leurs expositions à domicile démarrent dès 1955, et les visiteurs du Printemps de Bourges ont sans doute été les meilleurs ambassadeurs de leur art.

Vente à l’hôtel Drouot 2009

La petite fabrique d’Art Brut a pris place dans les trois pièces de l’appartement, et sur un coin de table avec une scie à métaux, une vrille, un mètre, un crayon.

Vente à l’hôtel Drouot 2009

Pierre Petit fait vivre, tel un « Gepetto du Berry », ses personnages à gros nez et grandes oreilles, leur construit un village entier (mairie, école, village) et des moyens de locomotion, le plus souvent sous forme de « planches sur roulettes ». On peut penser aux jouets populaires Mexicains dont la palette de couleurs reste proche de celle des Petit, ou bien encore à Gaston Chaissac et Dubuffet.`

Vente à l’hôtel Drouot 2009

Le charme indéniable de leurs créations, en font des artistes singuliers et remarquables (comme dirait un autre petit personnage à grandes oreilles).

Collection particulière

Cette biographie a été inspirée de l’ouvrage « Les jouets de l’imaginaire » publié dans la collection du Jardin Secret aux Editions de l’Albaron en 1991, que vous pourrez dénicher peut-être au Musée du Berry de Bourges (Cher ou pas trop cher).

Collection Alain Lachartre