Beuville, Savignac, André François et les buvards

Dans les années 50 et 60, s’il y avait un support publicitaire idéal pour les amateurs d’illustration, c’est sans doute du côté du buvard qu’il faudrait le chercher. Très facile à glisser dans un livre, on en retrouve parfois dans les ouvrages consacrés aux dessinateurs. Parmi nos favoris, les buvards de Georges Beuville, d’André François ou de Savignac occupent une place de choix. Souvent reprises des affiches ou des parutions presse, la plupart de ces images ont été initialement crées pour un support plus noble et plus visible. Il s’agit plus souvent d’un produit dérivé que d’une création à part entière et si ces grandes images ont été collectionnées par des enfants, ils sont aujourd’hui devenus grands-pères à leur tour, et il n’est pas rare de les retrouver à côté des portes clés en plastique et d’autres trèsors de pacotille pour une petite poignée d’euros.

Buvard pour « La Vache qui rit » par Georges Beuville

Buvard pour « La Vache qui rit » par Georges Beuville

Buvard pour « La Vache qui rit » par Georges Beuville

Raymond Savignac

André François

André François


Raymond Savignac

Raymond Savignac

Raymond Savignac

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :